La Manivelle Théâtre

STROBOSCOPIE

Dans la ferveur nocturne d'une soirée électro, deux ados se rencontrent, se séduisent, se testent, se jaugent. Ils jouent, pour mieux découvrir l'autre, mais aussi mieux se connaître eux-mêmes. Mieux appréhender les codes sociaux, les habitudes. Comment se comporter face à l'autre? Avec l'autre? Devenir adulte ?

Avec Stroboscopie, Sébastien Joanniez propose un texte en fragments, où la lumière n'a de cesse de s'éteindre et se rallumer. Comme ces deux ados, le texte joue des stéréotypes dans lesquels on s'enferme. Avec humour et délicatesse, il nous invite à réajuster notre vision du monde. Sur un plateau presque vide, aux lueurs contemporaines des néons et aux couleurs fluorescentes, la table d'un DJ et ses machines attendent le spectateur. Une ambiance de discothèque ? De soirée de fin de colo ? Là où l'on vit les premiers émois, les premiers baisers. Excellent prétexte au rapprochement des corps, à l'ivresse du son, et des ambiances nocturnes et festives. On sent au loin la fête battre son plein. Les néons, manipulés à vue par les interprètes, créent des cadres, des cases, qui évoquent ces clichés dans lesquels on se complait.

La musique, composée et jouée en live par Baptiste Legros (Yolande Bashing) défie les codes du théâtre, et flirte avec ceux du concert et du monde de la nuit.

   
Texte Sébastien Joanniez (Editions Théâtrales). Mise en scène et scénographie Simon Dusart. Direction artistique François Gérard. Avec Anne-Sophie Goubet et Baptiste Legros. Musique Baptiste Legros. Création lumière François Fremy. Régie plateau Noémie Pagot. Régie son et lumière François Frémy et Marie Boulogne en alternance. Photo Kalimba.

INSCRIPTION NEWSLETTER

SUIVEZ-NOUS SUR